Photographies extraites de "De long en large Ladakh" par Jean Mansion - édition Findakly. Copyright Lise Mansion

BhoutanCliquez pour agrandirBHOUTAN 2

« BHOUTAN - un petit pays possédé du ciel » (1974)

par Ludovic et Anna SEGARRA

en présence d'Anna SEGARRA (si son état de santé le permet)

et présenté par François Pannier

Jeudi 5 novembre 2020

de 17 h à 19 h en salle de cinéma

Musée du quai Branly - Jacques Chirac 222 Rue de l'Université, 75007 Paris.

organisé par la SOCIÉTÉ DES ÉTUDES EURO-ASIATIQUES (SEEA)

Lire plus

Ils ont eu le privilège d’être parmi les premiers Occidentaux à pouvoir accéder à ce royaume, lors de l’assouplissement des règles d’accession au pays décidé par son quatrième roi, en 1974. Leurs visas portaient les numéros 2 et 3 dans la liste des visiteurs. Leur film permet la découverte de ce petit Etat perché dans l’Himalaya, qui fit jadis partie de la principauté du Tibet, pour devenir royaume en 1907 et membre des Nations-Unies depuis 1971. Ludovic Segarra met en évidence les sources spirituelles de la vie de ce pays qui est l'un des derniers îlots de la culture tibétaine. Sociologue qui a choisi la caméra comme instrument de travail, Ludovic Segarra sait à la fois permettre la contemplation d'un beau paysage et nouer des liens d'amitié avec des hommes hantés par l'au-delà de la vie matérielle, par l'ordre divin du cosmos et la conviction qu'il faut vivre avec cet ordre. De nos jours, le Bhoutan se caractérise encore principalement par le souci de l'autosuffisance alimentaire, par le caractère profondément religieux de sa population et par sa propension au bonheur. 

 La projection du film est aussi l’occasion de témoigner d'un monde en pleine mutation. Le tourisme et les mass-médias ont bouleversé le contexte « traditionnel » : les jeunes générations sont plus fascinées par la coupe du monde de football, visionnée sur leurs téléphones portables, que par leurs rituels. François Pannier, président de l'ARCH (Association pour le Rayonnement des Cultures Himalayennes), présentera une partie de son intervention durant le colloque international au Musée du Carnaval et du Masque de Binche consacré à la préservation du patrimoine immatériel durant lequel il fait un état des lieux, photographies et extraits de films à l'appui, des modifications profondes qui ont touché la zone himalayenne.