Photographies extraites de "De long en large Ladakh" par Jean Mansion - édition Findakly. Copyright Lise Mansion

villageois musiciens femme danse 4Cliquer pour agrandirANTHROPOLOGIE HISTORIQUE DES ARTS NOMADES

Nathalie Gauthard, ethnoscénologue, professeure des universités en arts de la scène et du spectacle et membre du comité d'honneur de l'ARCH interviendra dans le séminaire d'ethnoscénologie suivant :

ANTHROPOLOGIE HISTORIQUE DES ARTS NOMADES

École des hautes études en sciences sociales (EHESS)
54 bd. Raspail 75006 Paris

Lundi 18 nov. 2019 de 14:00 à 17:00, salle A07-37

PREMIÈRE SÉANCE

Nathalie GAUTHARD (Pr., Université d'Artois, MSHPN, SOFETH). Mémoire, transmission et migration : les arts scéniques tibétains à l'épreuve de la création

Jean-Marie PRADIER (Pr., MSHPN, SOFETH). Arts nomades : la question des disciplines (ethnoscénologie, anthropologie réflexive, anthropologie morale, histoire connectée...)

Argument du séminaire : Le séminaire organisé par Tiziana Leucci et Pierre Philippe-Meden s'inscrit dans la continuité des recherches doctorales conduites dans la perspective de l'ethnoscénologie : études interdisciplinaires de l'esthétique des incarnations de l'imaginaire. La première séance a ainsi pour objectif d'exposer et donner à discussion les fondements de l'ethnoscénologie dans le champ général de l'anthropologie de l'esthétique la position qu'occupe l'ethnoscénologie par rapport aux sciences de l'art dans les institutions académiques nationales, l'anthropologie théâtrale, les performances studies, l'anthropologie historique du cirque, l'histoire connectée de la danse, etc. Cette séance et celles qui suivront partent du principe que l'artiste de spectacle vivant et ses créations se caractérisent par leur nomadisme. Or, il arrive que la liberté de créer des oeuvres éphémères par nature se paie au prix de l'absence d'établissement fixe, de la circulation forcée, de l'exil, mais aussi au bénéfice de la rencontre, du devenir autre, de la connaissance, du partage et du métissage. Ainsi le séminaire s'attachera-t-il à historiciser le nomadisme du spectacle vivant, les processus négociés par l'artiste pour acclimater, adapter, réinventer selon les circonstances ses techniques du corps et de transmission, ses esthétiques et ses sensibilités. Il s'agira d'appréhender les enjeux, les difficultés et les malentendus culturels qui émergent dans ces processus. L'approche biographique, les témoignages d'artistes et d'artistes-chercheurs en situation nomade seront privilégiés.

Pour en savoir plus, SOFETH : http://www.sofeth.com/

kalash 2Cliquer pour agrandirExposition Kalash

Les éditions Findakly, en collaboration avec Jean-Yves Loude et Viviane
Lièvre organisent une visite commentée de l'exposition Kalash au musée des Confluences
à Lyon le samedi 23 novembre 2019.
Si vous souhaitez y participer il est nécessaire de réserver sur  
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou sur http://www.editionsfindakly.fr/

Shaman2019 Vol27frontcover 300pxCliquer pour agrandir

ISARS Conference 2019

Santiago de Chile, Chile

Theme : Relations, connections, cosmologies : shamanism and spirit possession under the ethnographic lens

Venue : Pontificia Universidad Católica de Chile, Santiago, Chile

Date : November 27-30, 2019

Conference Program on http://www.isars.org/conferences/santiago2019/

Franck BernedeCliquer pour agrandirFranck Bernède

Violoncelliste, ethnomusicologue, président du centre de recherche Singhini et membre du comité d'honneur de l'ARCH,

interviendra le

dimanche 25 août 2019 à 17 h à Lorry-Les-Metz 

Sur le thème : " Nepal Mandala - Musiques et danses des Anciennes Cités Népalaise".

KatiaBuffetrilleCliquer pour agrandirKATIA BUFFETRILLE

Anthropologue et tibétologue française, spécialiste de la culture tibétaine. 

Présentera sa nouvelle publication "L'âge d'or du Tibet" aux Éditions Belles Lettres

Le jeudi 26 septembre 2019

de 18 h à 20 h

à la librairie l'Harmattan.

BARBIERCliquer pour agrandirMonique Barbier-Mueller
s'est éteinte le 7 août 2019

Avec son mari Jean-Paul Barbier-Mueller, elle aura constitué un de ces couples, rares, qui jalonnent l'histoire de l'art, tels Charles et Marie-Laure de Noailles. Par leur curiosité, leur sens du beau, leurs recherches et leurs mécénats, ils auront apporté un regard neuf sur des pans culturels inconnus ou méconnus. Leurs collections ont été présentées dans les musées qu’ils ont créés, à Genève ou à Barcelone. Elles ont aussi fait l’objet de prêts à d'innombrables expositions qui nous ont permis par d'heureuses découvertes d'enrichir nos connaissances. Ne se contentant pas de cette mise en lumière, ils ont accompagné leur action par un grand nombre de publications, de catalogues, de la publication annuelle d'Arts et Cultures faisant référence. La création de la Fondation Barbier-Mueller a, par ailleurs, permis de financer des programmes de recherches.

Ne doutons pas que dans l'au-delà, ils poursuivront avec la même insatiable curiosité cette recherche conjointe commencée ici-bas ce qui nous promet d'heureuses nouvelles découvertes lorsque nous les y rejoindrons.

LE POT A LAIT NEPALAIS Cliquer pour agrandirLE POT A LAIT NEPALAIS ET LE LEZARD ACEPHALE

Il y a quelques années, une théorie a été développée concernant la nature de l’iconographie de la poignée des seaux en bois népalais. Cette thèse émettait que la poignée était constituée d’un lézard acéphale et que la représentation graphique du reptile sur le seau avait pour fonction d'effrayer les mouches et les moustiques qui, tombant dans le lait, le faisait tourner. Cette opinion nous paraît peu documentée et fantasque. Toute personne étant assaillie par des mouches et des moustiques sait parfaitement que même avec une tête et des battements de bras, ces insectes ne sont pas particulièrement affolées. J’avais contacté à l’époque le laboratoire scientifique de la chambre syndicale de la laiterie en leur demandant l’impact que les mouches et les moustiques pouvaient avoir dans le lait tourné. Amusé, le responsable m'avait ironiquement répondu qu’en mettant la moitié de mouches et de moustiques dans du lait et en laissant macérer pendant huit jours, cela avait de fortes chances de tourner.

Plus sérieusement, lorsque l’on voit les seaux, tels que ceux reproduits aux pages 122 et 123 du catalogue « Ghurras de la ferme au musée – Népal », on voit très clairement qu'ils ont été fabriqués avec des poignées en vannerie pour la préhension et que ce motif de vannerie a été repris en sculpture. De plus, les enroulements latéraux démontrent bien qu’il s’agit de cordages et non pas de pattes de lézards. Toute personne mettant en doute cette version pourra consulter utilement l’Encyclopædia Universalis.

L’ennui avec ce type d'allégation est que l'on retrouve maintenant régulièrement, dans les catalogues de ventes en particulier, cette affirmation absurde.

Comme disait Saint Ignace de Loyola :

« Une grande erreur propagée par beaucoup devient rapidement une vérité partagée par tous. »

FP

APPEL A PARTICIPATIONCliquer pour agrandirAppel a communication

Dans la cadre d'un COLLOQUE INTERNATIONAL qui se déroulera du 8-9 novembre 2019,
sous le haut patronage de la Commission belge francophone et germanophone pour l'Unesco, avec le soutien de WBI et ICOM Belgique

Le Musée international du Carnaval et du Masque de Binche lance un appel à la participation

sur les thèmes MUSÉES ET PATRIMOINE IMMATÉRIEL : TRANSMISSION, SAVOIR-FAIRE ET CONSERVATION MUSÉALE

La date limite pour l'appel à communication est le 15 juillet 2019

Le matériel à fournir comprend : un CV + un résumé de la communication en 10-15 lignes (une demi-page A4)

Les langues du colloque sont le français et l'anglais (avec traduction simultanée vers les deux langues).

Les propositions peuvent être envoyées à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La réponse pour acceptation du jury se fera vers le 30 août 2019.

Télécharger le communiqué.