Photographies extraites de "De long en large Ladakh" par Jean Mansion - édition Findakly. Copyright Lise Mansion

villageois musiciens femme danse 4Cliquer pour agrandirANTHROPOLOGIE HISTORIQUE DES ARTS NOMADES

Nathalie Gauthard, ethnoscénologue, professeure des universités en arts de la scène et du spectacle et membre du comité d'honneur de l'ARCH interviendra dans le séminaire d'ethnoscénologie suivant :

ANTHROPOLOGIE HISTORIQUE DES ARTS NOMADES

École des hautes études en sciences sociales (EHESS)
54 bd. Raspail 75006 Paris

Lundi 18 nov. 2019 de 14:00 à 17:00, salle A07_37

PREMIÈRE SÉANCE

Nathalie GAUTHARD (Pr., Université d'Artois, MSHPN, SOFETH). Mémoire, transmission et migration : les arts scéniques tibétains à l'épreuve de la création

Jean-Marie PRADIER (Pr., MSHPN, SOFETH). Arts nomades : la question des disciplines (ethnoscénologie, anthropologie réflexive, anthropologie morale, histoire connectée...)

Argument du séminaire : Le séminaire organisé par Tiziana Leucci et Pierre Philippe-Meden s'inscrit dans la continuité des recherches doctorales conduites dans la perspective de l'ethnoscénologie : études interdisciplinaires de l'esthétique des incarnations de l'imaginaire. La première séance a ainsi pour objectif d'exposer et donner à discussion les fondements de l'ethnoscénologie dans le champ général de l'anthropologie de l'esthétique la position qu'occupe l'ethnoscénologie par rapport aux sciences de l'art dans les institutions académiques nationales, l'anthropologie théâtrale, les performances studies, l'anthropologie historique du cirque, l'histoire connectée de la danse, etc. Cette séance et celles qui suivront partent du principe que l'artiste de spectacle vivant et ses créations se caractérisent par leur nomadisme. Or, il arrive que la liberté de créer des oeuvres éphémères par nature se paie au prix de l'absence d'établissement fixe, de la circulation forcée, de l'exil, mais aussi au bénéfice de la rencontre, du devenir autre, de la connaissance, du partage et du métissage. Ainsi le séminaire s'attachera-t-il à historiciser le nomadisme du spectacle vivant, les processus négociés par l'artiste pour acclimater, adapter, réinventer selon les circonstances ses techniques du corps et de transmission, ses esthétiques et ses sensibilités. Il s'agira d'appréhender les enjeux, les difficultés et les malentendus culturels qui émergent dans ces processus. L'approche biographique, les témoignages d'artistes et d'artistes-chercheurs en situation nomade seront privilégiés.

Pour en savoir plus, SOFETH : http://www.sofeth.com/